mercredi 11 novembre 2015

Yakuza : mythe ou réalité en studio photo ?

Mettant Mark Dacascos en vedette, le film « Crying freeman » nous dévoile le monde des « yakuzas ». Entre histoire d’amour, vengeance et trahison, le réalisateur nous met en face d’un scénario controversé.

La légende voudrait en effet que les yakuzas se conforment à un certain code d’honneur notamment le courage et la fidélité envers leurs clans. Si la société les traite de hors-la-loi, ces hommes se considèrent comme des fervents guerriers.

Jusqu’à maintenant, beaucoup d’entre nous se posent la question si la culture yakuza est juste le fruit de l’imagination ou un fait réel. Pour l’heure, force est de constater que le mode de vie des yakuza éveille la curiosité d’un certain nombre de jeunes en raison d’une de leur tradition : le tatouage.   

Fan de culture japonaise et passionné d’arts martiaux, votre jeune frère s’intéresse également à ces mystérieux tatouages. Aujourd’hui, il a la poitrine et le dos entièrement couverts de dessins de dragons et de samouraïs. Ce serait pas mal si vous lui offriez un shooting en studio pour son vingt-et-unième printemps. Vous lui suggèrerez de poser à moitié nu. Comme ça, il exposera l’œuvre d’art qui recouvre son corps. Il en serait ravi.  

   

Les yakuzas sont parmi nous, en studio !

Le Katanga, vous connaissez sûrement ce sabre utilisé par les pratiquants d’arts martiaux d’origine japonaise. Vous pourrez proposer à votre frère d’en porter un pour son shooting. Il posera avec. Avec le corps tatoué, ça lui donnera un air de vrai guerrier. Pour amplifier l’effet, votre petit frère pourrait même ajouter un bandana au motif « soleil levant ».

Pour ce qui est de la posture à adopter, votre frangin connaît mieux que quiconque les meilleurs gestes. Parfois « zen », parfois agressif. Ainsi, certains clichés le montreront en position de méditation tandis que d’autres le montreront en position d’attaque. La durée de la séance et le nombre de prises de vue nous semblent d’ailleurs suffisants pour varier les gestes et mimiques. Votre frère disposera en effet d’une trentaine de minutes de séance soit une soixantaine de poses au minimum.



Rejoignez le photographe sur la toile et passez une réservation


Afin que votre frère puisse jouer le yakuza devant l’objectif, il devient urgent de procéder immédiatement à une réservation. Sur le site internet du studio, le photographe vous a laissé un formulaire de contact. Vous vous en servirez pour commander un shooting. En matière de tarif, nous vous proposons « book photo homme ». 




Shooting photo numéro 1 dans le 92
Photosfashion.com
0 954 249 349